Traverses 2020

Installation d’une serre à papillons dans le Parc du Château de Méréville – 5 juillet 2020 lors du festival des Traverses

Une promenade dans les paysages du Parc Départemental de Méréville à la rencontre de la fabrique de l’art. Auprès de l’étang neuf qui abrite tant de héronnières, Anne Boutin-Coutin et Claire Garros créent un espace à la limite du construit et du naturel, une véritable migration du réel. À l’imaginaire pour lire, partir, s’élever, s’envoler, voyager, explorer, pérégriner, et évidemment traverser.

Atelier Land Art pour enfants

Ateliers d’arts Plastiques Évry – 21 au 25 octobre 2019

Semaine d’atelier destiné à un groupe de 12 enfants du CP au CM2 : Récoltes de végétaux dans le parc des ateliers d’Évry, mise en œuvre d’un jardin en carrés en intérieur, tissages de panneaux végétaux sur métiers à tisser, création d’herbiers, mobiles végétaux. Installation d’exposition pour restitution du travail.

Prise de Terre 8 et Le printemps d’InPACT – L’agriculture citoyenne fait sa Prise de Terre

La leçon de choses pour « Prise de Terre » , biennale d’art contemporain de la Basse Cour dans le cadre du Printemps d’InPACT

Installation  de 25 pots en terre, garnis de plantes diverses naturelles et artificielles, au centre d’un cube en bambou. Quatre grands panneaux en papier découpés marquent les cloisons du cube.

Observer la nature, elle connait quelle plante peut accompagner une autre, celle qui protège en attirant les insectes ou celle qui apportera de l’ombre afin de l’aider à se développer.

Mon installation évoque les plantes auxiliaires, la nécessité de la biodiversité (de grandes fleurs sont les réserves d’eau pour les plus petites). De petites bouteilles suspendues contiennent des « soins » à base de produits naturels (café, coquilles d’œufs, cendre, thé…).

Prise de Terre 7 – 12 ans pairs ; 12 ampères

D’un papillon à une étoile pour « Prise de Terre », Biennale d’art contemporain de la Basse Cour

Installation de 200 ampoules réalisées en scotch avec une étoile à l’intérieur et de papillons phosphorescents. Texte découpé phosphorescent, paroles de la chanson de Michel Berger « quelques mots d’amour »  suspendu entre deux arbres. Liste de mots évoquant la lumière enroulée autour d’un tronc.

Installation lumineuse la nuit.

 

 

Atelier Land Art lors de l’expo d’Auneau

Atelier à destination du public de l’exposition à la Médiathèque Désiré Klein d’Auneau.

Initiation au Land Art sur une œuvre collective, en intérieur, en travaillant sur les rythmes, l’accumulation, les rangement, le tri et la reconnaissance de végétaux. Une œuvre réalisée en 3 heures avec une quinzaine d’enfants de 6 à 10 ans.

Exposition Land Art à Auneau

Sur l’invitation de la Médiathèque Désiré Klein

Mise en scène de notre exposition sur le Land Art. Installations, sculptures végétales, panneaux didactiques et photos.

Prise de Terre 5 « cabinet de curiosités »

Cabinet des contes

Une installation dans deux « palox » caisses à pommes de terre, superposés afin de créer une petite maison où sont mis en scène différents objets significatifs des contes de mon enfance: le petit chaperon rouge, le joueur de flûte d’Hamelin, Barbe bleue…

Atelier Land Art

Sur l’invitation de la bibliothèque de Dourdan

Atelier participatif de Land Art ouvert au public, réalisation d’une œuvre collective dans le jardin de la Bibliothèque.

Pensées sauvages

Sur l’invitation de Johanna Boer

L’idée est d’occuper un lieu privé, exceptionnellement ouvert au public pour la manifestation.

J’ai choisi un petit jardin de « curé » avec un frêne pleureur majestueux en son centre: une invasion de papillons découpés dans un livre sur « Bach »colonise l’arbre.

Traverses plastiques

À l’invitation de Farine de Froment pour le festival Les Traverses

ClaireAnneChaque année, début juillet, le parc du château de Méréville ouvre ses portes pour accueillir le festival Les Traverses. Festival de spectacles de rues qui en 2011 a souhaité y adjoindre un parcours plastique. Aidées de Léo, Élie et Aloïs Garros, ce sont donc différentes « Traverses plastiques » que nous avons proposées, constituées de 3 mille jalons agricoles. Le public pouvait ainsi suivre ces parcours colorés, vagabondages qui les menaient sur les pelouses du parc, sous les bois, à travers la Juine…